Endless Pleasure

Barbara Hendricks

Soprano

Roland Pöntinen, piano

Maxi CD — 5 lieder — 20 minutes

Programme

Franz Schubert (1797-1828)

  • 1 Heiß mich nicht reden op. 62/2 from Gesänge aus Wilhelm Meister D 877 (Goethe)
  • 2 So laßt mich scheinen op. 62/3 from Gesänge aus Wilhelm Meister D 877 (Goethe)
  • 3 Kennst du das Land D 321 from Mignons Gesang (Goethe)
  • 4 Nur wer die Sehnsucht kennt op. 62/4 from Gesänge aus Wilhelm Meister D 877 (Goethe)
  • 5 Ave Maria Ellens Gesang III — Hymne an die Jungfrau) D 839 op. 52/6 (Sir Walter Scott)

Informations techniques

Durée totale : 20’22

Digipak

Livret 12 pages, texte de Hans-Peter Barnik Textes en français et anglais, textes chantés en français, anglais et allemand

Enregistré en 2003 et 2007

Sortie commerciale : 01/01/2008

Référence : ARV-199

Code barre : 5425019971991

Franz Schubert

Ave Maria

7.5
FRANZ SCHUBERT-----------FRANZ SCHUBERT

Sorti à l’occasion de la Folle Journée de Nantes 2008, cette extraordinaire fête musicale qui rassemble en quelques jours des milliers de mélomanes, Arte Verum propose un disque de 20 minutes reprenant quelques lieder d’un des plus grands musiciens du 19è siècle : Franz Schubert.

Le nom de Franz Schubert est indubitablement associé au lieder, l’essence principale, le cœur de son œuvre. Même s’il n’a pas inventé le lied, il en a composé un grand nombre d’une beauté incomparable, illustrant à merveille le sentiment romantique allemand et traduisant des émotions profondément ressenties, de la joie à la mélancolie, de la méditation au drame. Comme le dit Barbara Hendricks : « Au niveau de la langue, mais aussi des images évoquées, l’esprit de chacun des poèmes mis en musique coule avec un naturel évident dans chaque mélodie ; chacune des pièces est un voyage au cœur de l’émotion, et démontre le génie harmonique et mélodique de Schubert. »

Dès le début du Heiß mich nicht reden qui ouvre ce disque, une atmosphère de douceur, d’intimité nous envahi et nous tient en haleine tout au long des quatre Mignons. Ensuite, c’est le recueillement et la tendresse de cet Ave Maria final, dont la simplicité de l’accompagnement souligne parfaitement la courbe mélodique. Ce chef d’œuvre qui clôture ce petit instant de magie musicale, dans un nouvel enregistrement réalisé en 2007, est inséparable de la carrière de la soprano suédoise, il fait partie de la plupart de ses concerts depuis des années, comme un ami de longue date.

Avant les sorties de La Belle Meunière et du Voyage d’hiver chez Arte Verum, Barbara Hendricks rend ce superbe hommage au génie mélodique du grand compositeur viennois. La voix unique de Barbara Hendricks et sa complicité naturelle avec le piano de Roland Pöntinen rendent ce disque tout simplement nécessaire, et à écouter encore et encore !