Gabriel Fauré - <br /> Maurice Ravel

Barbara Hendricks

,

Soprano

Love Derwinger

,

Piano

Swedish Chamber Ensemble

Programme

Gabriel FAURÉ (1845-1924)

Mélodies

  • 1 Clair de Lune op. 46/2
  • 2 Splenn op. 51/3
  • 3 Mandoline op. 58/1
  • 4 En sourdine op. 58/2
  • 5 Green op. 58/3
  • 6 C’est l’extase op. 58/5

La bonne chanson op. 61

  • 7 Une Sainte en son auréole
  • 8 Puisque l’aube grandit
  • 9 La lune blanche
  • 10 J’allais par des chemins perfides
  • 11 J’ai presque peur, en vérité
  • 12 Avant que tu ne t’en ailles
  • 13 Donc, ce sera par un clair jour d’été
  • 14 N’est-ce pas ?
  • 15 L’hiver a cessé

Maurice RAVEL (1875-1937)

Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé

  • 16 Soupir
  • 17 Placet futile
  • 18 Surgi de la croupe et du bond

Chansons madécasses op. 78

  • 19 Nahandove
  • 20 Aoua !
  • 21 Il est doux

Informations techniques

Durée totale : 65’56

Digipak deluxe

Livret 32 pages, texte de Gabrielle Oliveira Guyon

Textes et poèmes en français et anglais

Enregistré en 2009 et 2013

Sortie commerciale : 25/03/2014

Référence : ARV-012

Code barre : 5425019971120

Gabriel Fauré -
Maurice Ravel

MÉLODIES

20
GABRIEL FAURé - MAURICE RAVEL-----------GABRIEL FAUR&ATILDE;© - <BR /> MAURICE RAVEL

Issue de la romance et très proche du Lied germanique, la mélodie française s’épanouit vers 1870, d’abord avec Fauré, Duparc et Chausson, puis avec Debussy et Ravel. Le point commun reste la quête du raffinement des correspondances entre texte et musique, aidée par un discours harmonique expressif. Même si le dialogue piano-voix reste le référent, la mélodie intervient aussi dans le domaine de la musique de chambre, grâce à Fauré ou Duparc et dans ce prolongement, Ravel s’intéresse de près aux couleurs d’un ensemble instrumental associé à la déclamation de la voix.

Ce programme nous permet de découvrir la richesse des sonorités des œuvres de Gabriel Fauré et Maurice Ravel. Six mélodies de Fauré, sur des textes de Verlaine, ouvrent ce récital ; de Clair de Lune à C’est l’extase, toutes décrivent le sentiment amoureux dans une atmosphère douce et feutrée. Fauré se plonge à nouveau dans la poésie de Verlaine pour composer La bonne chanson, cycle initialement écrit pour voix et piano, avant qu’il ne l’arrange pour voix, piano et quatuor à cordes ; Fauré y décrit une passion amoureuse dans un style retenu, raffiné et plein de subtilité. Viennent ensuite deux grands cycles de Ravel : Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé (poète de prédilection de Ravel) dont les textes furent également mis en musique presque simultanément par Debussy. La voix est accompagnée d’une formation de musique de chambre empruntée à Schönberg, rappelant un orchestre miniature, et permettant une infinie palette de couleurs instrumentales. Enfin, le programme se conclut par les Chansons madécasses pour voix et formation de chambre qui invite à l’exotisme : flûte, violoncelle et piano. Les trois mélodies de ce cycle dont Ravel était le plus fier nous font passer de la chaleur et l’érotisme à une virulente dénonciation du colonialisme ; une œuvre engagée, en même temps que sa meilleure réussite dans le genre.

Voilà plus de 40 ans que Barbara Hendricks interprète ces mélodies françaises sur les plus grandes scènes du monde. Depuis son premier contact avec ce répertoire lors d’une master-class à Aspen en 1968, les mélodies de Fauré, puis de Ravel, sont venues s’ajouter à son riche répertoire de soprano. Accompagnée des meilleurs instrumentistes suédois, elle propose un panorama varié et coloré de la mélodie avec ensemble de chambre de deux maîtres de la musique française.